Le Curriculum Vitae

Le CV est un document de candidature incontournable pour entrer en relation avec le monde du travail. C’est à partir du CV que le recruteur se fait sa première impression du candidat : une prise de contact qu’il est important de ne pas rater.

Le CV : un passeport obligatoire

Un CV à pour but de faire état, en un rapide coup d’œil, de votre parcours académique et professionnel. Il faut le voir comme votre carte de visite auprès des employeurs potentiels.

Pour cela, il doit présenter votre formation, c’est-à-dire vos diplômes, l’ensemble de vos expériences professionnelles pertinentes ainsi que vos compétences.

Il faut savoir que le temps accordé à la lecture d’un CV en phase de screening est d’environ cinq secondes. Il faut donc que toutes les informations soient facilement identifiables et présentées de manière séduisante. Un CV trop complexe ou mal présenté encourt le risque d’être mis de côté.

Soignez le format

Tout d’abord, votre CV doit être présenté sous format PDF afin d’éviter tout problème de lecture s’il est envoyé par courriel.

A sa lecture, le recruteur doit pouvoir identifier parfaitement les différentes sections (formation, expériences, compétences, etc.)

Votre CV doit permettre de saisir les informations rapidement. Si vos principales expériences ne sont pas identifiables du premier coup d’œil, cela pose problème.

En ce qui concerne l’état civil, n’oubliez pas d’indiquer votre nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et votre adresse e-mail.

La photo : choisissez une photo d’identité professionnelle. Ne vous forcez pas à en mettre une à tout prix. Un CV sans photo sera toujours moins risqué qu’un autre avec une photo mal choisie.

Dans certains secteurs, l’originalité d’un CV sera appréciée, ce qui ne sera pas forcément le cas dans le secteur juridique. Faites donc le choix de la sobriété, l’objectif principal étant de transmettre des informations pertinentes à votre sujet.

Les grandes catégories a développer

  • La formation reprend les cursus suivis et les diplômes obtenus tout au long de votre parcours académique et au-delà avec les dates correspondantes. Indiquez la spécialisation suivie et les électifs en relation avec le poste demandé.
  • Dans la section expériences professionnelles, indiquez le titre de la fonction exercée et le nom de l’entité dans laquelle vous avez exercé. Vous pouvez également mentionner , le domaine d’activité, les effectifs et le CA de l’entreprise concernée, notamment s’il s’agit d’une société peu connue. Bien évidemment, les expériences professionnelles doivent être datées.
  • Essayez tant que possible d’expliquer rapidement ce que vous avez accompli lors de vos expériences ce qui donnera une orientation résultats et témoignera de votre implication au sein d’un projet. Pour cela, n’hésitez pas à intégrer des données chiffrées ou à utiliser des termes techniques, en veillant à ce qu’ils soient compréhensibles par le recruteur.
  • Les compétences regroupent le niveau dans les différentes langues pratiquées (bilingue, courant, opérationnel, scolaire) qui peut être justifié par une certification (TOEFL, TOEIC ou séjours), les connaissances techniques en rapport avec un domaine d’activité en particulier ainsi que les connaissances informatiques (maîtrise de logiciels).
  • Enfin, les centres d’intérêt sont un bon moyen de montrer que vous êtes quelqu’un avec qui on a envie de travailler. Vous pouvez y inclure les projets personnels auxquels vous avez participé, les sports que vous pratiquez, a fortiori si vous les pratiquez à haut niveau.

Conseils pratiques

  • Privilégiez un ordre anti-chronologique qui référence en premier lieu aux expériences les plus récentes.
  • Faites en sorte que le format soit rigoureux et conforme aux standards : une police identique, liste de puces avec le même niveau de retrait, texte justifié…
  • Choisissez une police facile à lire (Times New Roman ou Arial) avec un caractère de taille 11 minimum.
  • Mettez en format plus important et en gras les informations principales.

A propos de l'auteur

Retour